UNE NOUVELLE TECHNIQUE POUR LE CINTRAGE DE TUBES :
LE CINTRAGE PAR HYDROFORMAGE

Expert dans le domaine de l’hydroformage, Socratech a déjà développé toute une gamme de machines d’hydroformage, utilisées notamment pour la production industrielle de soufflets métalliques. Socratech assure un suivi allant du développement à la fabrication des pièces types, jusqu’à la mise en production des machines.
Etant très proche de ses clients et de leur préoccupation, elle a souvent été confrontée aux contraintes techniques liées à la technique de cintrage classique (réalisé par étirage mécanique de la matière). C’est pourquoi elle a récemment développée une nouvelle technologie de cintrage par hydroformage. Cette technique révolutionnaire et très performante vous offre la possibilité de réaliser des parcours dans l’espace, qui ne seront limités que par votre imagination.

TECHNIQUE CLASSIQUE DE CINTRAGE

Le principe de la technique classique de cintrage est un étirage mécanique du tube à l‘aide de mors de serrage et de matrices externes, et avec ou sans mandrin interne.
Cette technique provoque une diminution de l’épaisseur de la paroi du tube sur le rayon externe du cintre, et une sur-épaisseur à l’intérieur du rayon.
Elle est difficilement applicable sur des tubes à paroi mince, car elle provoque une élongation jusqu’à la fissuration de la paroi externe du cintre, et un plissage de la paroi interne.
Une longueur minimale de tube droit est nécessaire de chaque côté du cintre pour la prise des mors de serrage.
Un cintre dans les 3 dimensions doit se faire obligatoirement par une succession de cintres 2D, et demande donc une grande longueur de tube et un espace très important.
Grâce à la nouvelle technique développée par Socratech vous n’aurez plus tous ces inconvénients.

PRINCIPE DE LA NOUVELLE TECHNIQUE DE CINTRAGE

Le principe de la nouvelle technique de cintrage est basée sur le principe de l'hydroformage.
Le principe est de créer des ondes asymétriques par hydroformage. L'onde asymétrique en se formant crée un appel de matière plus important d'un côté, ce qui cintre le tube.

AVANTAGES DE CETTE TECHNIQUE

  • L’épaisseur de la paroi externe du cintre reste constante (avec une réduction inférieure à 10%). Il n’y a donc pas création de zone de faiblesse sur l’extérieur du cintre. Contrairement à la technique de cintrage classique, l’épaisseur du tube peut facilement être diminuée, ce qui permet un gain en matière et en poids. De plus, les variations de section du tube ont peu d’influence en hydroformage, alors qu’elles sont très gênantes en cintrage classique.
  • Par la hauteur des ondes et le pas entre les ondes asymétriques, vous pouvez moduler à volonté le rayon de courbure, et ainsi créer des courbes à rayon variable.
  • Pour un même rayon de courbure, vous pouvez en fonction de votre application, soit réaliser plus de plis mais plus petits, soit moins de plis mais plus grands.
  • Le cintre se crée du côté où la hauteur de l’onde asymétrique est la plus importante. Si vous faites une rotation de cette asymétrie, vous changez le sens de la courbure. Donc grâce à cette technique vous pouvez changer l’axe de rotation de la courbure dans un même cintre, et ainsi réaliser n’importe quel parcours dans l’espace.
  • De plus, ces ondes asymétriques de cintrage peuvent être bloquées pour éviter toute flexibilité du cintre, ou alors combinées avec des ondes de souplesse. Cette combinaison permet des compensations d’alignement de la pièce dans les 3 axes, et/ou l’absorption de vibrations ou de dilatations. Vous pouvez alors obtenir en une seule étape les caractéristiques dimensionnelles et fonctionnelles de votre pièce (cintres + soufflets).
  • Il n’y a pas de mors de serrage comme pour la technique classique. Le cintre peut donc être placé très prêt d’une autre opération ou d’un accessoire pré-monté. De plus, il n’y a pas de sur-longueur après le cintre, et donc une diminution des pertes matières et des opérations de coupe. Le travail du tube peut se faire à longueur finie.
  • Les turbulences à l’intérieur du cintre peuvent être diminuée par des ondes jointes. Et on peut grâce à l’hydroformage augmenter le diamètre du tube dans le cintre, ce qui diminue les pertes de charge rencontrées avec un cintre classique.
  • Le nombre de machines permettant la fabrication d’une pièce diminue considérablement, car avec une seule machine d’hydroformage, vous pouvez réaliser les cintres et les soufflets en même temps, en évitant les opérations de coupe des extrémités. Le budget machine est donc nettement inférieur, mais aussi les frais de fonctionnement (emprise au sol, rebuts, mains d’œuvre, maintenance avec une très faible usure des outillages, …).





MACHINES DÉVELOPPÉES PAR SOCRATECH

Socratech est en train de développer différentes gammes de machines en fonction de leur utilisation :

  • Machines onde à onde : permettant de faire des ondes asymétriques de cintrage et des ondes de souplesse.
  • Machines permettant de faire un cintre en une seule passe.
  • Machines multi-cintres en automatique : permettant de faire 1 à 8 cintres en automatique sur une même pièce.

DOMAINE D'APPLICATION

Le domaine d'application de cette nouvelle technologie est bien sûre l'automobile ou l'aéronautique, mais aussi le domaine de la tuyauterie, car avec une petite machine de chantier, vous pourrez réaliser vos cintres sur place et sur mesure, et surtout sans soudure.
D’autres domaines d’application vont certainement exploiter cette nouvelle technique de cintrage, qui vient d’être brevetée,  car elle offre des possibilités qui n’étaient pas imaginable avant.

TYPE DE MACHINES DEVELOPPEES
CADENCE
Machines onde à onde
3 secondes / onde
Machines 1 cintre en une seule passe
12 secondes / cintre
Machines multi-cintres
10 à 20 sec./ 4 cintres